Alimentation

Aliments bio : pour ou contre ?

image seule

faut il  faire confiance  aux aliments biologiques

Tous les jours au supermarché, les consommateurs ont la possibilité d’acheter des aliments provenant  des fermes biologiques  cultivés dans des exploitations agricoles qui n’utilisent que des produits naturels pour éloigner les parasites et les mauvaises herbes.
Les aliments biologiques sont plus chers et certains consommateurs se demandent si le surcoût en vaut la peine.

les produits biologiques contiennent régulièrement des résidus de pesticides

Si les aliments qui ne sont pas cultivés selon des techniques biologiques contiennent certainement des résidus d’un ou plusieurs types de pesticides, un des études faites ont révélè que les produits biologiques contiennent régulièrement des résidus de pesticides, mais seulement un tiers de plus comme des produits conventionnels. Malgré cela, le potentiel d’ingestion de pesticides provenant d’aliments biologiques existe toujours, de sorte que ce type de

La nourriture doit être lavée comme les autres produits. Malheureusement, il n’existe aucune norme quant à la quantité de pesticides consommés est tolérable.

 

des pesticides  cancérigènes

 

Les détracteurs des produits biologiques font également remarquer que jusqu’à la moitié de tous les “produits chimiques naturels” sont utilisés dans la production alimentaire se sont avérés cancérigènes lorsqu’ils ont été testés en laboratoire.
Les chimistes débattent de la question de savoir si des les produits chimiques mis sur les aliments sont sans danger et certains doutent que les résidus de produits chimiques alimentaires puissent réellement causer
cancer, qu’elles soient biologiques ou conventionnelles.

l’agriculture biologique est incapable à elle seule de répondre à la demande alimentaire mondiale.

 

Il y a ceux qui s’intéressent activement aux aliments biologiques et à leur capacité à soutenir la population de la terre. Quelques-uns de ces chercheurs estiment que l’agriculture biologique est incapable à elle seule de répondre à la demande alimentaire mondiale. Dans En outre, certains agriculteurs estiment que les avantages pour les sols que l’on trouve dans l’agriculture biologique sont uniquement dus à une bonne rotation des cultures et
n’a pas grand chose à voir avec les techniques biologiques actuelles.

Les agriculteurs biologiques ont plus de temps pour préserver leurs cultures de la moisissure, des parasites et d’autres maladies, ce qui se traduit par une réduction de la consommation d’énergie.
la qualité des produits et des pertes de récoltes plus importantes à la fin de la saison de croissance. Un chercheur a affirmé que la culture des tomates biologiques, par exemple, consommeraient plus de 600 % de terres en plus que les tomates cultivées selon des méthodes conventionnelles.

des pesticides encore  utilise  en agriculture bio

La plupart des gens pensent que les produits biologiques sont totalement exempts de pesticides et qu’aucun pesticide n’est utilisé dans la culture des les cultures biologiques. En fait, ce n’est pas vrai. Les agriculteurs biologiques cherchent à utiliser le moins possible de pesticides, mais ces produits chimiques sont encore utilisés dans une certaine mesure. En outre, certains pesticides organiques contiennent un excès de cuivre – un métal lourd. Cuivre s’infiltre dans le sol, s’accumule et peut causer des problèmes de santé tout comme les autres pesticides.

D’autres pesticides dont l’utilisation est autorisée dans l’agriculture biologique présentent également une certaine toxicité. Le pesticide connu sous le nom de sabadilla a été
s’est révélée toxique pour les abeilles et est étudiée comme une substance potentiellement toxique pour les grands animaux et les humains.
Il est intéressant de noter que les pesticides biologiques doivent être testés de manière approfondie avant de pouvoir être utilisés pour la culture de produits,
Les “pesticides biologiques” n’ont pas les mêmes exigences et peuvent être aussi toxiques que leurs homologues conventionnels.

Les aliments biologiques sont plus chers à cultiver et sont donc plus chers à l’achat que les aliments ordinaires.

Cela signifie que Les aliments biologiques sont moins accessibles aux personnes à faible revenu. La différence de coût des aliments biologiques est d’environ dix à quarante pour cent plus élevé en coût moyen par rapport aux aliments organiques.

conclusion

personne doit prendre sa propre décision quant à l’opportunité de passer au “bio” et de n’acheter que des aliments cultivés biologiquement.Certains experts estiment que le surcoût pour les consommateurs vaut la peine d’acheter des aliments biologiques, tandis que d’autres remettent en question le bénéfice réel de les acheter.

Vous aimerez peut-être

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!